Douleurs pendant et après une intervention de chirurgie du corps

Les futurs défis de la chirurgie de la silhouette
26 avril 2016
La chirurgie de la silhouette : les tendances aux USA
23 mai 2016

Douleurs pendant et après une intervention de chirurgie du corps

Les questions les plus récurrentes posées aux chirurgiens qui reçoivent les patient(e)s qui désirent subir une opération de chirurgie de la silhouette tournent autour des éventuelles douleurs au cours et après l’intervention.

Contrôle de la douleur pendant l’opération

Aujourd’hui, le contrôle de la douleur au cours d’une intervention chirurgicale est désormais possible grâce au progrès de la médecine. Le type d’anesthésie est choisi selon l’ampleur de l’intervention. Pour une anesthésie générale, locale ou vigile, les patient(e)s ne ressentent absolument rien durant l’acte chirurgical.
Les interventions de chirurgie de la silhouette nécessitant la pose d’implant comme le cas d’une augmentation des fesses exigent une anesthésie générale et quelques jours d’hospitalisation. Dans le cas d’une anesthésie locale, certaines crèmes médicales sont appliquées sur la zone à opérer. L’étude du type d’anesthésie inclue des facteurs qui dépendent de l’état général de la santé du (de la) patient(e), ses antécédents médicaux, les éventuelles allergies etc… Bref, tout est bien dosé pour que l’intervention n’inflige aucune douleur aux patient(e)s

Et les douleurs post opératoires ?

La donne change un peu après la fin de l’intervention. En général, les opérations les plus lourdes de chirurgie du corps sont suivies de sensations de douleurs physiques ainsi qu’une chute du moral. Les traitements antidouleur sont surtout prescrits pendant les 3 jours qui suivent les opérations. Après cette période, les douleurs disparaissent spectaculairement. Il faut aussi noter que l’intensité des douleurs suite à la même opération dépend de la sensibilité d’un(e) patient(e) à un(e) autre.
Les opérations nécessitant une longue période de convalescence et parfois des précautions un peu particulières comme pour l’augmentation des fesses où les douleurs durent 10 jours et la position assise est strictement interdite.
Les douleurs sont très bien contrôlées par le biais des traitements antalgiques. Une fois qu’elles sont estompées, il faut éviter les mouvements qui sollicitent les muscles concernés par l’opération de chirurgie de la silhouette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − quatorze =